• 5-1

    5-1

    Crédits vaisseau: Novaclass starship by jasonduskey sur MTS2

    Les deux jeunes gens rejoignirent le vaisseau de Donatien et repartirent en direction du vaisseau amiral de la révolution qu’ils atteignirent après une nuit et une demi-journée de voyage. Pendant ce temps, ils se parlèrent très peu. Johanne était toujours sous le choc du message de sa mère. Elle commençait à réaliser que tout ce qu’elle savait de Wendy Paresc n’avait rien à voir avec la réalité. Elle se souvenait d’une femme douce et souvent triste, qui voyageait beaucoup pour donner des concerts. Depuis qu’elle était tombée entre les griffes d’Amalric, Johanne découvrait l’autre facette de sa mère : une femme volontaire et déterminée, capable de mettre sa vie en jeu pour ses idéaux. Qui était-elle donc, pour posséder un tel vaisseau, et pour susciter tant d’admiration dans les yeux de personnes comme Kharizmi ou Sham ?

      De son côté, le commandant Sham ne parvenait plus à faire taire en lui la voix de Donatien. Il essayait de s’en défendre, mais il avait de plus en plus de mal à imaginer Johanne en espionne à la solde d’Amalric. Il n’arrivait plus à se méfier d’elle. Il ne se sentait pas le courage de lui avouer que Sham et le Don Fox qu’elle cherchait étaient la même personne que le jeune homme suicidaire qu’elle avait consolé quinze ans auparavant. Surtout en ayant entendu l’aveu qu’il lui avait extirpé lors de son interrogatoire.

      Après avoir donné les codes d’accès, le petit vaisseau du commandant Sham se posa dans les soutes du grand croiseur amiral, où Arkab les accueillit.

    - Sham ! Tu es déjà de retour ?

    - Notre mission s’est accomplie sans anicroche ! Je te présente Johanne Paresc, la fille de Wendy.

      Arkab serra amicalement la main de la jeune femme qui apprécia la poigne franche du résistant.

     

    5-1

     

    - Je suis enchantée de vous rencontrer, commandant Arkab.

    - Moi de même. Alors ? Qu’avez-vous trouvé sur Aïrys ?

    - Johanne a trouvé un message de Wendy, répondit Sham, mais nous sommes plutôt affamés, mon ami.

    - Venez-vous restaurer un peu au mess. Vous me raconterez tout ça après.

      Ils dévorèrent leur repas avant de reprendre la conversation dans un bureau.

    - Alors ? attaqua Arkab. Que ramenez-vous ?

    - Miss Johanne va t’expliquer.

      La jeune femme sursauta, perdue dans ses pensées.

    - Avant de parler de ce que j’ai trouvé sur Aïrys, j’aimerai que vous répondiez à ma question, commandant Arkab, et vous aussi, commandant Sham. Qui est ma mère ?

      Les deux hommes échangèrent un regard stupéfait.

    - Je reformule ma question. Qui était réellement Wendy Paresc ? Car je n’ai souvenir que d’une musicienne mélancolique, morte quand j’avais sept ans. Jusqu’à il y a deux mois, je ne savais rien de plus. Amalric m’a affirmé qu’elle était subversive et dangereuse pour l’Union. Ce que j’ai découvert sur Aïrys me donne à penser qu’elle avait une importance encore plus grande. Alors, messieurs ? Serez-vous assez bons pour m’expliquer quelle femme était ma mère ?

      Sham comprit soudain le désarroi de Johanne. Elle s’était retrouvée plongée dans cet univers de suspicion, et de violence sans y être préparée et il savait, pour l’avoir lui-même vécu à la mort de Moïra, à quel point c’était terrifiant.

    - Je n’ai jamais rencontré Wendy Paresc. fit-il doucement. Mais sa légende est célèbre. Car vous la connaissez en fait sans doute sous son nom de guerre : Altaïr. Elle fait partie du groupe fondateur du conseil de la révolution. Ceux qui les premiers ont pris les armes contre le gouvernement provisoire de Lutham Calv et ses lois iniques. Wendy Paresc comme Moïra Genery qui était connue sous le nom de Véga, est devenue le symbole de la lutte contre l’Union.

    - Vous dites que ma mère était Altaïr… répéta Johanne, sidérée. Je crois que je comprends mieux maintenant.

      Elle resta rêveuse un long moment avant que les deux hommes ne décident de reprendre la conversation.

    - Johanne ? demanda Arkab doucement. Qu’avez-vous trouvé sur Aïrys ?

    - J’ai trouvé un message de ma mère. Elle souhaite que je retrouve trois personnes. Deux d’un point de vue personnel, et la troisième pour nous donner accès à toutes ses découvertes. D’abord, Jean-Loup Montjoie et son fils. Et enfin, Don Fox, le fils de Moïra Genery. Et elle m’a demandé aussi de reprendre son combat. Je ne pense pas être capable de faire tout ce qu’elle faisait, mais j’espère pouvoir apporter mon aide, si vous voulez de moi…

     

    5-1

     

      Les deux hommes échangèrent un coup d’œil. Sham secoua négativement la tête.

    - Pour votre aide, elle est la bienvenue. Nous avons énormément de matériel archeotech' à décrypter. Mais que voulez-vous aux Montjoie père et fils ? s’enquit Arkab.

    - Ce que je dois dire à Jean-Loup et Camille Montjoie est strictement personnel, et ne concerne qu’eux et moi. Par contre, Don Fox possède la moitié de la clé qui permet l’accès aux bases de données de Wendy. Mon tatouage est le complément de cette clé.

    - Je vais essayer de joindre Jean-Loup. fit Arkab.

    - Et Don Fox ! insista Johanne. C'est très important pour décrypter les données de ma mère!

    - Oui, et Fox aussi. Mais vous devriez aller vous reposer, tous les deux ! »

    Suite du chapitre 5


  • Commentaires

    1
    Parthenia Profil de Parthenia
    Vendredi 1er Mars 2013 à 23:49

    oui, n'oublions pas Don Fox...

    ça va lui faire un choc à la petiote !

    2
    Lundi 4 Mars 2013 à 09:56

    Ahah oui, ça va lui faire tout drole quand elle va apprendre qui il est 

    3
    Ness Profil de Ness
    Dimanche 17 Mars 2013 à 03:10

    Pour Don Fox il sera pas trop difficile à joindre... :P

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :